Les zones humides font l’objet d’un suivi et d’un entretien assuré par la fédération.

Suivi des zones humides : protéger et valoriser

La fédération gère 28 sites sur une superficie de près de 2 500 hectares. Elle assure un suivi botanique mais aussi de la faune.

Quatre sites dans les Barthes-de-l’Adour. Neuf sites en zone côtière. Dix sites qui font l’objet d’une gestion dans la Haute- Landes (marais et lagunes) et 5 sites en zone agricole (Armagnac-Chalosse). Le maillage des zones humides dans le département des Landes permet à la fédération de disposer d’une échelle de gestion et d’observation la plus précise qu’il soit. « Les prémices d’actions sur les zones humides ont débuté dans les années 1970 sur la côte, à Léon, et à l’intérieur des terres, à Garein, rappelle Jean-Paul Laborde, technicien à la FDC40. Cela fait 45 ans que cette politique se perpétue et s’est étoffée ».

Lire la suite dans Chasseur en Nouvelle-Aquitaine n°12