Les chasseurs ramassent leurs cartouches

A l’image de ce qui ce fait déjà dans d’autres départements comme la Gironde ou le Gers et ailleurs en France, les chasseurs landais ont lancé la saison dernière l’opération « ramassage des cartouches » au sein des ACCA.

Le message est bien passé. Ces dernières ont été très réceptives et la collecte générale de juin devait permettre de collecter plusieurs centaines de kilos de douilles et de cartouches en plastique uniquement. Jusqu’à maintenant, les chasseurs récupéraient les étuis vides après avoir tiré pour les jeter ensuite dans les poubelles individuelles des maisons. Un véritable gâchis pour le développement durable. L’expérience sera renouvelée la saison prochaine, dès l’ouverture. Il est important que chaque responsable d’ACCA motive ses troupes afin que les cartouches soient rassemblées dans un lieu précis. Les chasseurs prouvent ainsi qu’ils sont les premiers écologistes !

Permis : tarif identique

Pour la saison à venir, l’adhésion au permis de chasser départemental reste inchangée, à savoir 95 euros.

Avec près de 22 000 chasseurs, la FDC40 demeure une association très représentative du paysage landais malgré une perte de 200 adhérents par rapport à  la saison précédente. Pour 2017-2018, les territoires ACCA et privés devront s’acquitter d’une contribution territoriale appelée au prorata des dégâts indemnisés par unités de gestion. Le prix des bracelets augmente quant à lui de 10%. Celui du chevreuil passe à 22 euros. Il en coûtera 110 euros pour un cerf.

Payer son permis en 3 fois sans frais !

L’érosion du nombre de permis est une réalité depuis quelques années maintenant. Pour endiguer la baisse, la Fédération propose un paiement facilité.

L’idée est simple, encore fallait-il y penser. Le président de la Fédération, Jean- Roland Barrère l’a fait. En 2016, la Fédération des Landes a innové et proposé aux chasseurs le paiement du permis en trois fois sans frais. Mise en place au guichet, cette mesure sera étendue cette saison à tous ceux qui valident leur précieux sésame sur le site Internet. En 2016, une centaine de chasseurs ont profité de cette aubaine. Ils devraient être des milliers cette année. Car si la chasse reste une activité populaire dans notre département, elle n’en demeure pas moins coûteuse si l’on se fie à une récente enquête effectuée auprès des pratiquants. Ne pas tenir compte du ressenti sur le terrain serait une erreur ont estimé les responsables cynégétiques landais. « Avec ce système, la Fédération n’a d’autre ambition que d’apporter un service supplémentaire à ses adhérents, confie Jean-Roland Barrère. Cela devrait permettre de maintenir ce loisir pour des chasseurs qui multiplient souvent leurs activités mais ont aussi, parfois, des revenus modestes. Avec ce système, ils peuvent ainsi étaler sur trois mois la dépense de la validation du permis ».

Il aura fallu deux ans pour finaliser ce projet qui tenait à coeur du président. « Il faut vivre avec son temps, le paiement fractionné est présent partout de nos jours, il fallait donc s’adapter, concède le directeur Régis Hargues. Il ne faut pas en avoir peur, au contraire. Il suffit de posséder une carte bancaire pour en bénéficier. A la Fédération, nous devons en permanence chercher à faciliter la vie de nos chasseurs».

Addi’chasse : accueil, échange et convivialité

Depuis 2009, la Fédération propose à ses adhérents et aux ACCA d’accueillir des chasseurs venant de l’extérieur. Une manière d’échanger et de faire connaître les traditions.

Passer son permis de chasser, l’obtenir et après ? Combien de chasseurs, le permis en poche, se sont posés la question : « Et où vais-je donc pouvoir pratiquer ? ». Pourquoi pas dans les Landes car la Fédération a, depuis plusieurs années, compris qu’il fallait ouvrir ses territoires aux autres si l’on voulait porter un coup de frein à l’érosion des effectifs. Partant du constat que le nombre de permis ne cessait de diminuer et que, en revanche, les populations de grand gibier ne cessaient de croître, il a été demandé aux Associations communales de chasse agréées (ACCA)

de s’ouvrir afin d’accueillir des chasseurs venus de toutes les régions de France mais également de l’étranger. Car c’est bien là l’idée : offrir un territoire à ceux qui n’en ont pas et (ou) faire découvrir un ou des modes de chasse. Addi’chasse concerne tous les modes de chasse mais c’est surtout le grand gibier qui rencontre un succès sans précédent. En battue ou à l’approche, la quête d’un chevreuil fait partie des sorties mémorables relatées sur le livre d’or mis à disposition sur le site Internet. Car s’inscrire est simple comme un clic. Après avoir effectué sa recherche, sélectionné son type de chasse et un territoire, il suffit d’entrer une date de séjour.